Entretenir et comprendre sa piscine

En complément des recommandations de notre technicien, voici quelques conseils pour entretenir votre piscine.

L’eau de votre piscine passe dans un circuit plusieurs fois par jour afin d’être purifiée. Il s’agit d’un circuit fermé constitué de canalisations, tuyauteries et équipements. L’eau entre dans le circuit via les skimmers et en ressort par les buses de refoulement. Entrent alors en fonction de nombreux dispositifs.


Etape 1
Les skimmers et bondes de fond et sort du bassin vers la préfiltration
Etape 2
La pompe de filtration
Etape 3
Le filtre qui élimine les impuretés
Etape 4
Le chauffage
Etape 5
Le système de dosage des produits de traitement
Etape 6
Les buses de refoulement qui renvoient l’eau propre dans le bassin


Circulation de l’eau dans le bassin :

L’eau de votre piscine doit stagner le moins possible. Une eau stagnante entraîne la prolifération d’algues et de micro-organismes. La pompe va créer un courant. Grâce à ce courant, l’eau va pouvoir entrer dans les skimmers puis emprunter le circuit de filtration pour ressortir totalement propre via les buses de refoulement qui elles aussi créent du mouvement dans le bassin.

I. La Mise en Service

1°) La première mise en service :

Une fois la piscine opérationnelle, la remplir jusqu’au niveau des 3/4 des skimmers.

Mettre la vanne multi-voies en position fermée.

Fermer toutes les vannes (skimmers, bonde fond, prise balai) en aval de la pompe en prévision de son amorçage.

Remplir d’eau le panier de pré filtrage de la pompe et bien le refermer(en faisant attention au joint).

Mettre la vanne sur circulation

Sur le tableau, mettre en marche la pompe et simultanément ouvrir la vanne skimmer précédemment fermée.

Votre pompe s’amorce.

Vérifier si une fuite apparait quelque part (pompe filtre, chauffage, raccord) ainsi que le niveau d’eau. Celui-ci doit descendre légèrement mais jamais en dessous des skimmers (si c’est le cas, c’est qu’une fuite non visible existe, arrêter le système et vérifier l’ensemble de installation.

En l’absence de fuite, faire un chlore choc et ensuite suivant votre système de traitement vérifier les dosages : Alcalinité, PH et Chlore.

2°) Suite à un hivernage Passif : (vidange totale du système)

Nettoyer la piscine à l’aide de l’épuisette pour enlever le "gros" et passer le robot ou nettoyer avec l’aspirateur branché sur la prise balai. Ensuite procéder de la même façon que la première remise en service.

3°) Suite à un hivernage actif : (la piscine est restée fonctionnelle tout l’hiver)

Nettoyer la piscine à l’aide de l’épuisette pour enlever le "gros" et passer le robot ou nettoyer avec l’aspirateur branché sur la prise balai.

Réaliser un lavage du filtre

Mettre du chlore choc et ensuite suivant votre système de traitement vérifier les dosages : Alcalinité, PH et Chlore.

Rebrancher et réamorcer le système de chauffage.

III - L’HIVERNAGE

 

Il existe deux types d'hivernage :

l'hivernage actif (l'eau va continuer à circuler dans le bassin),

l'hivernage passif : on baisse le niveau d'eau et l'on vidange le système hydraulique pour l'hiver, on place des flotteurs dans le bassin et des Gizmos dans les skimmers.

Dans tous les cas, il faut respecter deux choses : Ne videz pas entièrement votre bassin et limitez au maximum la durée de l'hivernage.


Principales étapes pour un hivernage passif :

1°) Nettoyage de la ligne d’eau et de l’intérieur des skimmers y compris le panier :

-À la brosse douce ou l’éponge pour les liners (pas de produits abrasifs),

-À la brosse dure pour les carrelages et les polyesters.

2°) Aspiration

-Nettoyage du fond du bassin et des parois, au balai - aspirateur manuel ou automatique.

-Filtration en fonctionnement.

3°) Backwash du filtre à sable. -Nettoyage du ou des filtres et les purger si nécessaire.


4°) Pour un hivernage passif, baisser le niveau d’eau en dessous des refoulements et mettre en hivernage les canalisations ; Bouchez les skimmers, les refoulements et la prise balai.

 

5°) Entretien de la pompe.

-Dans un local technique sec la pompe peut rester en place.

-S’il y a un risque d’humidité, débrancher l’alimentation électrique après avoir coupé le courant.

-Démonter les raccords - unions d’entrée et de sortie.

 

6°) Ranger les divers équipements : Échelles / Plongeoirs / balai aspirateur. Les brosser à l’eau savonneuse, avant remisage, pour éviter le séchage et le durcissement des dépôts éventuels.

 

7°) Mise des produits d'hivernage :

- Suivant le dosage figurant sur la notice : le produit doit être versé à la périphérie du plan d’eau et se dilue très facilement.

 

8°) Mise en place du matériel d’hivernage.

-Les flotteurs : Placer le long d’un grand côté ou suivant une diagonale.

-Dans le ou les skimmers , mise en place des gizmos.

-Bouchonnage des refoulement, de la prise balai et de la bonde de fond.

 

9°) Déploiement de la couverture (bâche à barres, rideau…).

-Si vous avez une bâche d’hivernage, elle doit être tendue le plus possible sur le plan d’eau et sa fixation périphérique serrée : elle ne doit pas « bailler » en bordure, elle ne doit pas « battre » dans le vent sinon… gare à l’usure rapide.

 

10°) Mise hors service de l’armoire.

-Coupez les contacts.

-Enlevez les fusibles.

-Faites disjoncter

-Débranchez en tête de ligne, si possible.

Principales étapes pour un hivernage actif :

Le plus important dans un hivernage actif est de contrôler la température de l’eau. Il y a plusieurs possibilités : soit vous contrôlez la température manuellement et régulièrement, soit vous choisissez un système automatisé qui va faire fonctionner le système de filtration en fonction de la température.

Il est très recommandé, ce système est également conseillé si vous n’avez pas envie de vous embêter à surveiller votre piscine tout l’hiver.

En plus de vous éviter de coûteuses réparations en cas de gel, le coffret anti gel vous assure la tranquillité !

Une fois que l’eau atteint une température inférieure ou égale à 12°C, vous pouvez procéder à l’hivernage.

 

1°) Nettoyez à fond votre piscine ainsi que votre filtre

 

2°) Réglez votre pH

 

3°) Stoppez le fonctionnement des appareils automatiques (régulateur de pH, électrolyseur,…)

 

4°) Si besoin, faites un traitement choc de votre piscine (chlore choc, peroxyde d’oxygène, hypochlorite de calcium ou oxygène actif) et laissez tourner la filtration 24h en continu

 

5°) Refaites un nettoyage du filtre (si filtre à sable ou à diatomées)

 

6°) Mettez un produit d’hivernage (fongicide et anticalcaire) dans le bassin et faites fonctionner la filtration 4 heures

 

7°) Réglez votre horloge de filtration en fonction de la température de l’eau L’astuce est de diviser la température par trois pour avoir le temps de filtration hivernale : 9°C = 3h de filtration, 6°C = 2h de filtration, etc…

 

8°) Vous pouvez ensuite poser votre couverture (non obligatoire) et Installer des flotteurs dans votre piscine (sur la diagonale) ainsi que des gizmos dans les skimmers

 

9°) Ouvrez la vanne de la bonde de fond et laissez les refoulements ouverts

 

10°) Conseils d’entretien au cours de l’hiver
-Au cours de l’hiver, il faut continuer à surveiller votre piscine, surtout en période de gel (c’est pourquoi il est conseillé d’installer un coffret anti gel).

Si vous n’avez pas de coffret antigel et qu’il y a une période de gel, faites fonctionner votre filtration en marche forcée.
-Vous n’avez plus besoin de traiter votre piscine mais surveillez tout de même le pH de votre eau et réajustez-le si nécessaire.


A savoir : En fonctionnement normal, les skimmers sont ouverts entièrement et la bonde de fond à semi-ouverte. Comme l’eau est plus chaude au fond du bassin, le fait d’ouvrir seulement la vanne de la bonde de fond permet ainsi à l’eau chaude de remonter à la surface.

Cette opération facilite le mouvement de l’eau qui ne pourra pas se transformer en glace. Une fois la période de gel terminée, pensez à remettre en fonctionnement les skimmers.

Si quelques centimètres de glace s’installent sur votre bassin, il y a un risque que les skimmers aspirent de l’air sous la glace. Et cela peut désamorcer la pompe. Si cela arrive, arrêtez tout, il n’y a plus d’autres choix.
Si de la glace s’est formée sur votre piscine, ne tentez pas de la casser car vous pourriez y emporter un bout de liner…
Si toutefois, la période de gel est plus rude que vous l’aviez pensé, vous pouvez passer d’un hivernage actif à un hivernage passif.

IV - L’UTILISATION COURANTE DE VOTRE PISCINE :

Surveiller le niveau général du plan d’eau :


L’eau doit être au niveau des 2/3 du skimmer.
-Niveau trop bas : risque de prise d’air et de dommages causés à la pompe.
-Niveau trop haut : plus d’écrémage des lames d’eau superficielles, d’où un fonctionnement imparfait.


S’assurer que le plan d’eau est bien frémissant à la sortie des buses de refoulement :
C’est un signe que la circulation d’eau fonctionne. Pour tout type de filtration, si le flux se ralentit, vérifier l’aspiration de la pompe et le degré d’encrassement du filtre (manomètre).


Nettoyer la ligne d’eau :
A l’aide d’une éponge spéciale, si un dépôt est incrusté, utiliser le produit adapté, anti-calcaire et anti-graisses. Attention de ne pas frotter un liner avec un produit abrasif, cela le rendrait poreux et encore plus vulnérable ensuite.


Passer l’épuisette de surface et / ou l’épuisette de fond : Pour retirer les grosses impuretés. L’épuisette est poussée lentement dans un mouvement en « S » de manière régulière en évitant les retours en arrière.


Passer le balai-aspirateur ou le robot : Passer le balai-aspirateur manuel ou mieux encore laisser travailler le balai-aspirateur automatique.

Vider les paniers des skimmers : L’écrémage du plan d’eau est réalisé automatiquement par le ou les skimmers. Il faut éviter l’encrassement de la paroi du skimmer et l’obstruction du panier de préfiltration. Pour cela, retirer et vider les paniers du ou des skimmers et les remettre en place (2 mn).

Nettoyer le préfiltre :
Tout prêt de la pompe en amont de celle-ci, il existe un préfiltre. Le couvercle est en général transparent.
C’est à cet endroit que vous avez amorcé la pompe. Vérifier et nettoyer si nécessaire en retirant le panier et en le passant au jet par exemple.

Vérifier / nettoyer l’encrassement du filtre (à sable ou au verre): Le filtre permet de bloquer les impuretés que les skimmers ont laissé passer. Il convient de vérifier chaque semaine, en saison de baignade, le manomètre situé sur le filtre à sable : la pression mesurée en bar traduit le niveau de colmatage du filtre. Cette opération de lavage et rinçage consomme près de 5 à 10 m³ d’eau, en fonction de la dimension du filtre et du temps de lavage (2’ minimum). Il est donc nécessaire de la réaliser seulement si le manomètre le nécessite.

Analyser l’eau et la corriger si nécessaire : Des systèmes simples et fiables permettent d’analyser l’eau en quelques secondes et donnent le niveau d'alcalinité, de pH et de désinfectants.
Pour être de bonne qualité, l’eau de piscine doit être : limpide, équilibrée, désinfectée, désinfectante. Si nécessaire on peut être amené à corriger l’eau en ajoutant un produit ou en réglant simplement l’électrolyseur ou le régularisateur. La plupart des agents désinfectants chlorés ont une efficacité optimale avec un pH compris entre 7,2 et 7,6. - Ne pas descendre au-dessous de 7 pour ne pas entraîner de désordres liés à l’agressivité de l’eau.

Si besoin, introduire dans l’eau des agents désinfectants et floculants, des produits régulateurs de pH avec la filtration en marche et après les avoir dissous dans l’eau (jamais de produit solide directement en contact avec le revêtement de la piscine)

 

Plusieurs manières de procéder, suivant les produits et les revêtements :
-Désinfectants :

  • -dans les skimmers, c’est un procédé courant et sans risque majeur,

  • -dans un doseur semi-automatique,

  • -par un appareil de régulation automatique,

  • -par un électrolyseur.

-Les floculants et régulateurs de pH :

  • -directement dans le bassin (après dissolution dans l’eau) ou par un appareil de régulation automatique.

Économiser l’eau de sa piscine :
En moyenne une piscine perd naturellement 20 à 30% de son eau tous les ans. Il faut nuancer cette perte en fonction du lieu d’implantation, de l’utilisation, des équipements et du soin apporté à la maintenance de sa piscine.


Comment une piscine perd de l’eau ? :
Commençons par comprendre l’origine des pertes. Elles sont communes à tous les bassins.
–Évaporation causée par l’ensoleillement, les vents, la végétation environnante. C’est le pointd’échappement le plus important. Elle est minorée / majorée selon que la piscine est équipée ou nond’un système de couverture (bâche, abri).
–Fuites. Il parait qu’1 piscine sur 3 a des fuites, toutes origines confondues : structure du bassin,revêtement, raccords, pièces à sceller, tuyauterie, local technique.
–Éclaboussures et projections liées à l’utilisation du bassin : les baigneurs, la fréquence et le typede baignade.
–Lavage du filtre. Au fur et à mesure de son utilisation, la matière filtrante se charge en impuretésdiverses. Il faut les évacuer pour continuer à filtrer l’eau correctement et l’empêcher de se troubler ouse charger. Un lavage de filtre de 2 minutes consomme entre 100 et 200 litres selon la taille du filtre.

Comment économiser l’eau ? : Quelques manières peuvent vous y aider.

1 – Réparer les fuites dès que possible. Il faut réparer les fuites visibles dès que possible. Pour déterminer si le niveau baisse à cause de l’évaporation ou d’une fuite, faites le test du seau.

2 – Couvrir sa piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée. Que ce soit via une bâche à bulles, un volet ou un abri, il faut impérativement avoir un système de couverture pour minimiser l’évaporation (et les pertes de chaleur pendant la nuit).

3 – Ne pas laisser l’eau sans surveillance lors des phases de remplissage. Installer un dispositif de remplissage automatique qui s’allume et s’éteint pour garder l’eau au bon niveau. Si vous avez un dispositif de remplissage automatique, faites vérifier votre piscine pour déceler tous les points de fuites éventuels

4 – Éviter les jeux qui jettent l’eau hors du bassin. Bombes, arrosage des gens hors du bassin, etc… Si c’est amusant par moment, il est préférable de ne pas l’installer comme une habitude normale et systématique. C’est un point à expliquer aux enfants.

5 – Utiliser judicieusement les produits chimiques. Ni trop, ni peu… Voilà un point qui peut sembler compliqué pour certains, mais c’est d’abord une affaire d’apprentissage et de routine d’entretien. Utilisez le moins de produits possible pour garder une eau claire et cristalline.

6 – Éteindre fontaines et cascades lorsqu’elles ne sont pas nécessaires. Pour ce type d’équipements, il est judicieux d’installer des programmateurs telles que l’horloge qui active / désactive la filtration.

7 – Garder un niveau d’eau bas. Inutile de monter le niveau d’eau jusqu’en haut des skimmers ou de chercher à avoir une ligne d’eau au plus haut sous la margelle. Plus le niveau d’eau est élevé et plus les pertes par éclaboussures ou projections sont importantes.

8 – Réduire la température des systèmes de chauffage en été. Si vous avez une pompe à chaleur ou un autre type de chauffage (échangeur, chaudière, etc), n’oubliez pas de baisser la température en été pour réduire l’évaporation ou de les éteindre quand la piscine n’est pas utilisée. Privilégier une couverture (bâche à bulle, etc).

9 – Nettoyer correctement sa piscine pour limiter les lavages de filtre. Contrôlez et videz régulièrement les paniers des skimmers et de la pompe de filtration. Ne laver / rincer le filtre que lorsqu’il est vraiment sale (témoin de turbidité ou dôme du filtre). C’est aussi une manière d’économiser sur les produits de traitement.

10 – Réutiliser l’eau de rinçage pour les plantes. Cela dépend de l’installation de votre réseau hydraulique mais il peut être judicieux de récupérer l’eau du lavage / rinçage pour arroser ses plantes.

11 – Mettre les produits de traitement le soir. Le soleil accélère la dissipation du chlore. Il est préférable de ne pas mettre ses produits désinfectants quand le soleil est au plus haut, pour ne pas avoir à en rajouter plus souvent.

12 – Entourer sa piscine de plantes. Les plantes permettent de limiter l’évaporation de l’eau liée au vent en faisant une barrière naturelle.

VI - LES ERREURS LES PLUS COURANTES :

En matière de piscine, ce sont souvent les mêmes erreurs qui reviennent lorsque on débute.

Voici les erreurs fréquentes que font tous les nouveaux propriétaires de piscine, votre pisciniste est là pour vous les rappeler.

Ne pas tester votre eau de piscine chaque semaine :

Tester l’eau de sa piscine chaque semaine permet de vérifier que l’équilibre chimique de l’eau est approprié. La plupart des problèmes d’eau trouble ou de changement de couleur viennent de là. On peut tester l’eau avec des bandelettes, du liquide réactif ou des pastilles. Pour une analyse plus profonde de l’eau, vous pouvez nous demander une chimie complète de votre eau .

Pour ce contrôle hebdomadaire, il suffit de contrôler le pH et le désinfectant (chlore en général). Ce sont les 2 valeurs qui varient le plus rapidement. Si vous utilisez des bandelettes, vous pourrez également vérifier l’alcalinité, la dureté calcique et l’acide cyanurique. Au moins 2 fois par an, il faudra aussi contrôler tous les composants de votre eau :

  • Chlore libre et total

  • pH et alcalinité

  • Dureté calcique

  • Acide cyanurique (stabilisateur de chlore)

  • Sel et TDS (Total des Solides Dissous)

  • Présence de cuivre et fer

  • Phosphates et nitrates


Ne jamais brosser sa piscine.

En achetant votre aspirateur automatique ou votre robot, vous pensez peut-être vous affranchir du nettoyage manuel de votre piscine. Erreur magistrale. Il faut brosser et nettoyer à la main les endroits où le robot ne passe pas. Sinon les algues peuvent s’y incruster et proliférer. C’est aussi pour empêcher la dégradation du revêtement (apparition de tâches indélébiles). A faire une fois par semaine en été.

  • Derrière l’échelle (plus les barres)

  • Ligne d’eau (très très important)

  • Marches ou escaliers

  • Recoins et crevasses


Filtrer moins de 8h par jour
C’est votre filtre et le travail d’aspiration / refoulement de la pompe qui permettent de maintenir votre piscine propre. Il est recommandé de faire tourner la pompe de filtration au moins 8 heures par jour.
La règle est : Temps de filtration = température de l’eau divisé par 2
Dans tous les cas, faites la fonctionner au minimum 8h par jour (sauf en cas d’hivernage).
Si le système de filtration est bien dimensionné, ça veut dire que l’ensemble de l’eau de votre bassin passe au moins 2 fois dans le filtre pendant ce laps de temps.
Plus vous filtrez, moins vous aurez d’algues, mais il ne faut pas tomber dans l’excès inverse en filtrant 24h/24. Ça ne sert à rien.

Laver le filtre trop fréquemment et trop longtemps
Laver et rincer son filtre permet de nettoyer la matière filtrante qui se salit au fur et à mesure qu’elle enlève les saletés de l’eau. Cette matière peut être du sable (le plus fréquent), des billes de verre ou des diatomées.
Pour maintenir une filtration correcte, il faut laver le filtre de temps en temps sinon il finit par s’encrasser. Or, à chaque lavage / rinçage on évacue plusieurs centaines de litres d’eau de la piscine. Il faut ensuite ré-remplir la piscine avec de l’eau fraîche.
Si on lave le filtre trop souvent ou si le temps de lavage est trop long, on en perd beaucoup d’eau.
Pour connaitre le bon moment de lavage, il faut se fier au manomètre. Sa jauge indique la pression à l’intérieur de la cuve. Il ne faut laver le filtre que lorsque l’aiguille est haute. Beaucoup de manomètres sont équipés de codes couleur. Ce n’est que lorsque l’aiguille du manomètre est dans la zone rouge qu’il faut nettoyer le filtre. Inutile de le faire si l’aiguille est trop basse.

3 autres choses importantes à savoir :


-Étant donné que l’on vide de l’eau à chaque lavage / rinçage, il faut le faire de préférence quand le niveau d’eau est haut dans la piscine.-Pour savoir si le filtre est bien lavé, fiez vous au témoin de turbidité du filtre. Il vous montre l’état de l’eau.-Enfin, sachez que (comble du comble) plus il est propre et moins il retient d’impuretés. Le filtre est plus efficace quand il est légèrement encrassé. Ce n’est donc pas une bonne idée de laver / rincer le filtre tant que vous voyez des impuretés dans le filtre.Ces astuces vous permettront d’économiser plusieurs m³ d’eau par an.


Mettre le chlore (choc ou lent) directement dans l’eau de piscine
Le traitement choc libère une très forte concentration de chlore. A haute concentration, le chlore blanchit presque tout : textiles, mais aussi revêtement.
Si vous avez une piscine avec liner, ne mettez pas le chlore directement dans l’eau. Sachez qu’un galet de chlore (même du chlore lent) qui repose et se dissous à même le liner, fera une tâche blanche indélébile. Outre la décoloration, ça fragilise la membrane et pourra se transformer en point de fuite.

VII - LES ANOMALIES LES PLUS COURANTES

L’eau du bassin est trouble :
Vous ne voyez plus distinctement le fond de votre bassin, contrairement à d’habitude. Même avec vos lunettes, vous voyez flou. C’est sûrement l’eau de la piscine qui est trouble. Mais pourquoi ?
Causes possibles :
-Le traitement au chlore est insuffisant

-Le pH est déréglé

-La filtration n’a pas fonctionné suffisamment

Il faut réagir. Vérifiez et corrigez les taux d'alcalinité, pH et chlore, et faites fonctionner la filtration.

La filtration peut aussi être la cause de cette anomalie, dans ce cas procéder au nettoyage ou, si nécessaire, au remplacement de la charge filtrante (sable ou verre).

Effectuer une floculation adaptée au type de filtration.


L’eau de votre piscine est verte :
Causes possibles : Cela signifie que le traitement de l’eau n’a pas été bien effectué. Ce sont les algues qui se développent qui donnent une coloration verte à l’eau.
Remèdes : Ajoutez un traitement anti algues (algicide) dans l’eau, et contrôlez aussi le pH et le chlore. Laissez fonctionner la filtration jusqu’à ce que l’eau retrouve sa couleur et son aspect normal. Brossez les parois de votre bassin pour éliminer toute trace d’algues. Après cette séance d’entretien de l’eau, espérons que tout redevienne comme avant. A l’avenir, n’oubliez pas de traiter votre eau avec un algicide, et de faire suffisamment fonctionner la filtration. D’ailleurs, pensez-vous à nettoyer votre filtre et à changer les composants usagés ?


Votre eau est brune ou rougeâtre :

Plus rare : la couleur de l’eau de votre piscine pourrait s’approcher du rouge. Trop de fer ? De la rouille ? En général,
Causes possibles : C’est le désinfectant ou la filtration qui fait défaut.
Remèdes : Il suffit de surveiller régulièrement le taux de désinfectant. Les « erreurs de couleur » peuvent être corrigées.

 

Restez vigilant : la couleur de l’eau est plus facile à rétablir si vous remarquez qu’elle commence juste à tourner. Il vous faut surveiller régulièrement votre eau, son traitement, sa couleur et son équilibre.

Ma piscine présente des taches noires sur les parois ou le fond :
Causes possibles :
1 – Prolifération locale d’algues.
2 -Action d’un sulfure d’hydrogène produit par certains microorganismes en présence d’ions métalliques (cuivre, manganèse).


Si vous avez une piscine au sel, ces tâches apparaissent généralement là où vous avez versé le sel (en tas au fond de piscine).

Le sel (quel qu’il soit) provoque une oxydation brutale des ions métalliques qui se fixent alors sur le revêtement et le colorent.

Plus le pH de l’eau est important et plus le taux de chlore est élevé, plus la tâche sera marquée.


Remèdes :
1 – Même traitement qu’en n°4
2 – Pratiquez une chloration choc
-Introduisez un inhibiteur de dépôts anti-métaux


Le PH descend :
L’eau que vous rajoutez, pour refaire le niveau, est en PH+ de telle sorte que vous êtes obligé de rajouter du PH-. Mais bizarrement le PH reste en dessous de normes préconisées
L’eau de pluie est vraisemblablement la cause d’abaissement du PH de votre eau de piscine.
Il suffira de rajouter du PH+ sous forme liquide ou en poudre pour repasser en PH + pour que régulation fonctionne correctement.


L’eau irrite les yeux :
Attention : stopper immédiatement la baignade jusqu’à la correction de l’anomalie.
Réajuster le pH en conséquence.
Contrôler le taux de désinfectant (chlore…)
Augmenter le temps de filtration.


En conclusion…
Comme vous avez pu le constater le pH est un facteur essentiel pour une eau équilibrée. Il est très souvent à l’origine du problème, ou indirectement, ne fait que l’aggraver. Vérifiez donc fréquemment la valeur du pH dans votre piscine.

© 2018 by Pool Assistance

+32 071 12 00 21

BE0741.868.272

  • Facebook Social Icon