L’eau de la piscine est un milieu vivant qui évolue sans cesse et rapidement selon la température, le temps, les pollutions par l’environnement , le nombre de baigneurs (Un corps humain propre pollue jusqu’à 6 m3 d’eau)...

 

Le pH fait partie de l’analyse de l’eau (avec l’analyse du taux de chlore) et il doit être mesuré de manière régulière. C’est une des premières étapes du traitement de l’eau.

Définition du pH

Le pH, ou potentiel hydrogène, représente la concentration de l’eau en ions hydrogènes. Il détermine si l’eau est acide ou basique. Sa valeur peut être comprise entre 1 et 14.

  • Un pH de 7 est équivalent à une eau neutre

  • Un pH supérieur à 7 est équivalent à une eau est alcaline ou basique

  • Un pH inférieur à 7 est équivalent à une eau acide

Quel est le pH idéal pour ma piscine ?

 

Le pH idéal pour une eau de piscine est compris entre 7,2 et 7,4.

 

A savoir : Le pH d’équilibre de l’eau est déterminé le jour du remplissage de la piscine. Il est alors stable. Il doit ensuite être maintenu s’il est compris entre 7,2 et 7,6.

Si à la base, votre eau est trop calcaire (pH=7.8 par exemple), il est conseillé de descendre ce pH. Mais ce pH déséquilibré aura tendance à remonter chaque jour. Il faudra donc le traiter tous les jours jusqu’à ce que le pH se rééquilibre au pH idéal.

 

 

Pourquoi maintenir l’eau de sa piscine à un pH idéal ?

 

Atteindre un degré de pH idéal est important pour plusieurs raisons :

 

 

Les différents produits de traitement sont plus efficaces

  • Meilleure action des désinfectants (surtout du chlore)

Un pH bien équilibré assure un meilleur maintien de la teneur en chlore.

 

  • Utilisation optimale des floculants

Le floculant utilisé pour les filtres à sable a moins d’efficacité quand le pH monte.

Au-dessus de 7,6, il est fréquent que ce floculant, au lieu de précipiter, se solubilise : il traverse alors le filtre et peut induire une post floculation dans le bassin. L’eau devient trouble.

 

  • Meilleur pouvoir algicide

Les algues prolifèrent davantage dans un pH élevé (eau verte, tâches vertes sur les parois).

 

Absence de détérioration du matériel

Fixations, revêtement, système de filtration de l’eau, etc.

 

Meilleur confort de baignade

L’eau de la piscine est moins irritante pour les baigneurs (peau, yeux, muqueuses) à un pH entre 7.2 et 7.4.

 

A savoir : Un bon pH assure une oxydation quasi complète des chloramines. Ces dernières sont produites par l’action du chlore sur les matières azotées laissées par les baigneurs, comme la sueur. Elles provoquent l’irritation des yeux et des voies respiratoires, et est responsable d’odeurs désagréables.

 

Absence de précipitation de calcaire

Précipitation de calcaire si le pH est supérieur à 8 (l’eau devient trouble et blanchâtre)

 

Une eau pure, saine et cristalline !

Conséquences du taux de pH dans l'eau d'une piscine

 

Qu’est ce qui peut faire varier le pH ?

 

Différents éléments peuvent modifier le pH d’une piscine :

 

  • Élévation de la température de l’eau

 

  • Forte fréquentation de baigneurs

 

  • Pollution de l’environnement : Pluie, Saletés, etc…

  • Alcalinité de l’eau (TAC), dureté (calcaire)

A savoir : Un point d’équilibre entre la dureté de l’eau (TH), le pH et le TAC ou alcalinité ou taux de bicarbonate peut être trouvé grâce au diagramme de la Balance de Taylor.

 

  • Teneur en gaz carbonique

A savoir : Le taux de pH est associé au gaz carbonique dissout dans l’eau qui se libère par les remous. Ce phénomène déclenche un brusque changement du taux de pH.

Si le gaz carbonique tend à disparaître dans votre eau (trop d’aération, de chauffage,…), l’eau deviendra basique, formera plus de carbonate de calcium et entraînera un entartrage.

Si votre eau devient acide, la réaction entraînera une libération de gaz carbonique acide qui conduira à la corrosion.

 

Conseils afin d’éviter de rajuster souvent le taux de pH

– Ne pas tourner les bouches de refoulement vers le haut

– Éteindre la nage à contre-courant et les cascades quand elles ne sont pas utilisées (ou tout ce qui peut créer des agitations d’eau à la surface)

 

  • Floculation (Phénomène qui fait intervenir des bicarbonates (TAC), c’est pourquoi le TAC ne doit pas être trop faible. La réaction libère du gaz carbonique qui abaisse légèrement le pH. Aussi, la floculation se fait dans une zone de pH bien déterminée. Au-delà de 7,6, on gaspille une partie du floculant).

 

  • Désinfectant : On l’a vu, le chlore peut faire varier le taux de pH, et réciproquement le pH doit être correctement équilibré pour que le chlore agisse.

A savoir : Le chlore est efficace à 100% avec un pH de 5,5 (mais l’eau serait trop acide pour les baigneurs !). Avec un pH entre 7,2 et 7,4 le chlore est efficace à 60%, ce qui est recommandé.

 

  • Dissolution du ciment ou des mortiers (par ex : joints de carrelage)

 

 

Comment mesurer le pH de ma piscine ?

 

Vous l’avez compris, la mesure du pH est essentielle pour une eau bien équilibrée.

 

On constate que les mesures de pH sont très souvent négligées, car les variations sont très lentes. Le pH se mesure régulièrement (au minimum une fois par semaine). Plus on attend, plus la différence avec le taux idéal sera importante, et donc, plus la quantité de produit à rajouter sera importante.

Pool Assistance vous conseille le Blue Riiot qui teste en permanence votre piscine et vous envoie en temps direct les informations sur votre smartphone.

 

NB : L’analyse du pH se limite généralement à une lecture entre 6,8 et 8,2. Cela veut dire que si votre pH est supérieur à 8,2, vous ne pourrez pas connaître son véritable taux.

 

 

Comment corriger le pH de ma piscine ?

 

Pour baisser le pH : On utilise de l’acide sulfurique (pH moins) ou de l’acide chlorhydrique.

 

Conseils :

  • Préférez le pH moins liquide car il est moins cher, un peu moins concentré et n’influence pas le TAC.

  • L’acide chlorhydrique est plus concentré en acide… et plus dangereux. Il faut donc être plus précis dans les mesures pour éviter des précipitations de carbonates.

 

Pour augmenter le pH : On utilise du pH plus (carbonate de soude)

 

Le régulateur chlore/pH  : analyse et corrige le pH et le chlore automatiquement.

Il existe des pompes doseuses de chlore et de pH pour réguler les taux. Ce sont des appareils branchés sur le circuit de filtration qui mesurent le pH en permanence (grâce à une sonde) et le corrigent automatiquement dès l’apparition d’une différence de 0,1.

Le gros avantage est qu’on peut faire de belles économies de produit et que l’entretien est plus facile.

© 2018 by Pool Assistance

+32 071 12 00 21

BE0741.868.272

  • Facebook Social Icon